Editeur wouya-wouya

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

6 commentaires

Un visiteur (dural) a dit :

Je suis sûr que pas mal de gens ici ont du rêvé de faire ça..

1 mai 2010

Nada a dit :

Ha!!Ha!! bien vu!!!!

1 mai 2010

KJF a dit :

Hahaha !! J'adore l'expression de John dans l'avan-dernière case. Un espèce de sourire ironique (je sais pas si c'est fait exprès mais c'est ce que je vois et ça me fait bien rire !! ^^)

1 mai 2010

Kbenjamin a dit :

KJF: Tu sais, dans la première version de cette planche, John avait une expression d'étonnement mêlée de colère. Dans la deuxième version, j'ai opté pour cette expression de sourire ironique (comme tu dis) qui m'a aussi bien fait marrer. Nada: Merci. Dural: Tu as tout à fait raison.On a tous rêvé de cela. C'est surtout leur éternel refrain “Vous avez du talent certes, mais vous n'entrez pas dans notre ligne éditoriale” qui me fout en rogne. Rhaaaa… Hypocrisie quand tu nous tiens! C'est pour cela que je salue des initiatives comme Webcomics.fr permettant aux auteurs de mettre leurs travaux en ligne pour le bonheur de nombreux lecteurs. Merci à tous pour ces commentaires édifiants. A bientôt.

2 mai 2010

Un visiteur (dural) a dit :

Ta réponse où on sent que tu es toujours autant en rogne me fait aussi rigoler. Sans mépris. C'est ton ton énervé mais bonhomme qui me fait sourire. Plus sérieusement, je suis d'accord pour l'hypocrisie des éditeurs, et à mon avis, c'est loin de ne valoir que pour la bd. Mais comme je n'y suis pas directement soumis, j'ai plus de distance, je n'ai pas envie de casser mes planches sur le crâne de ces gens-là. Et sinon, aussi bravo Webcomics au passage!

2 mai 2010

Kbenjamin a dit :

Merci Dural. Ce qui est édifiant, c'est que des œuvres refusées par certains gros éditeurs sont devenues des best-sellers dans de petites structures. Comme quoi, à chacun sa chance (ou son étoile). C'est selon. Je salue au passage les petits éditeurs qui font mains et pieds pour permettre aux auteurs d'éclore et de prendre l'envol vers des lendemains qui chantent. Je suis d'avis avec toi que ce n'est pas uniquement dans le domaine de la bd qu'on rencontre ce type de refrain.

9 mai 2010

Poster un commentaire :